Un exceptionnel tableau anticolonialiste de Guillaumet à sauver !

En juin 2018, s’ouvrira une rétrospective majeure consacrée au peintre Gustave Guillaumet, la première depuis 1899. À cette occasion, les musées des Beaux-Arts de La Rochelle, de Limoges ainsi que le musée d'Art et d'Industrie A. Diligent/ La Piscine de Roubaix souhaitent emprunter un tableau essen...


Lire la suite...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous pouvez nous rejoindre directement sur Facebook ou Twitter et aussi notre groupe Facbook au choix.


Lire la suite...
01

Ingénieur en agronomie saharienne, Belhadj TIRICHINE forge l’essentiel de son expérience professionnelle dans la région du M’Zab qui l’a vu naître en 1968.Il obtient le diplôme d’ingénieur d’Etat sur les « Systèmes agricoles oasiens » en 1993 à l’INFSAS de Ouargla. Spécialiste du développement local, il enchaîne les missions et les expériences. Après des débuts dans le milieu du journalisme et de la communication, il entreprend un parcours professionnel riche et varié, et occupe successivement des postes de gérant dans une entreprise privée, de cadre dans une direction locale de lutte contre la désertification avant de devenir expert et consultant en agriculture oasienne.

L’engagement militant et associatif de Belhadj TIRICHINE débute à partir de 1992, en tant que membre fondateur du CREA, le Comité de Réflexion des Etudiants Algériens, devenu par la suite, en 1993 l'AREA-ED. En 2006, il traversa la Méditerranée en direction de la France pour préparer un Master II en ''Expertise d’ingénierie en développement local'' à la Faculté de Droit, des Sciences Economiques et Sociales de Lyon. Après deux années d’études, il retourne en Algérie pour occuper différents postes en relation avec le développement local, le financement des micro-entreprises, la formation et la vulgarisation.

Presse Algérienne