Naoufel Brahimi El-Mili

Le jeudi 7 mars à 19h00

Au restaurant IDELES, 21 rue Saint Nicolas, 75012 Paris, Métro Ledru-Rollin

Naoufel Brahimi El-Mili, docteur en sciences politiques, professeur à Sciences Po et consultant international des médias sur les pays arabes, présentera son dernier ouvrage Le printemps arabe, une manipulation ? Cette présentation sera suivie par l'intervention d'Akram Belkaïd, journaliste, blogueur et essayiste, qui présentera son dernier ouvrage, Etre arabe aujourd'hui. Ces deux présentations seront suivies d'un débat interactif avec le public.

Entrée libre avec consommation obligatoire et possibilité de dîner sur place à partir de 20h30.

Nombre de places limité, inscription obligatoire à l’aide du formulaire en ligne ci-dessous.

 

Le printemps arabe, une manipulation? de Naoufel Brahimi El-Mili

En 2011, le monde a cru à la spontanéité du Printemps arabe et à la démocratisation des peuples. Mais ces événements seraient pour une grande part le résultat d'un tissu de manipulations... Les soulèvements populaires auraient été encouragés, voire provoqués, par les intérêts du gouvernement américain, appuyé par le Qatar et sa chaîne satellitaire Al-Jazeera. Les icônes religieuses ou sociales imaginées par le storytelling ont influencé les masses qui ont cru elles aussi en un nouvel ordre.

Mais l'alliage de la démocratie et de l'islam n'a pas tenu ses promesses : répressions sanglantes des révoltés, guerres civiles, prises de pouvoir des armées, commandos salafistes, terrorismes islamistes, élections frauduleuses... On assiste désormais à l'apparition d'un nouveau désordre arabe.

akram belkaidEtre arabe aujourd'hui de Akram Belkaïd

Depuis la chute de Ben Ali et de Moubarak, s'est retrouvé un sentiment de fierté et réalisé que la dictature et la corruption ne sont pas une fatalité.

Bien loin des idées reçues et de la compassion bien-pensante, Akram Belkaïd fait un portrait sans concessions de ce « nouveau » monde arabe, qui doit encore affronter des questions essentielles à sa reconstruction : quelle est désormais la place de l'islamisme dans ces sociétés ? L'économie sera-t-elle un tremplin ou un frein au développement politique ? En quoi la condition de la femme changera-t-elle ? Les relations entre l'Occident et le monde arabe vont-elles évoluer vers moins d'antagonisme ? Et la plus importante de toutes : la démocratie peut-elle émerger dans ce contexte aux réalités multiples, des émirats du Golfe aux banlieues de Tunis?

Plus qu'un document analytique, c'est un véritable carnet de route personnel que nous propose ce journaliste algérien, de mère tunisienne, exilé en France. Un témoignage nourri de ses voyages et de ses nombreuses rencontres, ainsi que de son identification forte à un sentiment de solidarité panarabe.