logo ffa2




prix execellence2
© Samta Benyahia & Adagp
logo mairie 15e 200x200

Le jeudi 28 mai à 18h00 à la Mairie du 15ème arrondissement de Paris

31, rue Péclet - 75015 PARIS  M° Vaugirard

  • Ouverture : M. Philippe Goujon, député-maire du 15ème arrondissement de Paris,
  • Interventions de Mme Louisa Ferhat, adjointe au maire chargée de la Diversité et de l'Intégration, de M. Farid Yaker, président du Forum France-Algérie et de Mme Lila Boukortt, présidente de France Euro-Méditerranée
  • Interventions des Marraines de la promotion 2015 du prix France-Algérie : Malika Belarribi-Le Moal et Nadia Kaci
  • Présentation des actions des lauréates, interventions et remise des Prix France-Algérie et de la mairie du 15ème arrondissement de l'Excellence au Féminin.

Le  Prix du Forum France-Algérie de l'Excellence au Féminin récompense des femmes qui se sont illustrées dans  leur domaine de compétence et qui contribuent à travers leur action à rapprocher la France et l'Algerie, les Français et les Algériens.

Lauréates 2015

Le  Prix de la mairie du 15ème arrondissement de l'Excellence au Féminin récompense des femmes qui se sont illustrées dans  leur domaine de compétence et qui contribuent à travers leur action à promouvoir le vivre-ensemble dans le 15ème arrondissement et au-delà.

  • Diarra LY- Présidente d'association, Le Champ du Coeur              
  • Elodie GRELET- Présidente d'association Fraternité Franco-Cap Verdienne    
  • Samar SASSINE- Présidente de L'Association du dialogue interculturel et interreligieux (ADICR)                      
  • Sima MERCHAK- Présidente de l'association d'entraide humanitaire CEDA        
  • Julie VELLA- Présidente de l'association Elles'imaginent

Il n'est malheureusement plus possible de réserver de places pour cette manifestation
(mis à part presse).

                                                                        logo france euro mediterranee 200px              logo selectmaghreb                                        


 Partenaires presse: Radio Orient, Beur FM, ParisAlger, Chouf Chouf, Courrier de l'Atlas, France Maghreb,  La Locale 

Malika Rahal
Malika Rahal est historienne, chargée de recherches à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS), spécialisée dans l'histoire de l'Algérie contemporaine.

Agrégée d'histoire en 1998, elle a d'abord été enseignante dans le secondaire dans des collèges de ZEP de la Seine-Saint-Denis, période durant laquelle elle a mené des études d'arabe et son doctorat d'histoire sous la direction du professeur Benjamin Stora. Elle a ensuite été recrutée comme maîtresse de conférences par le département de politique et relations internationales de l'Université de Nottingham, au Royaume-Uni, avant de devenir chercheure au CNRS. Elle enseigne par ailleurs à Sciences Po Paris. Dans ces différents contextes d'enseignement, elle a rencontré des élèves ou étudiants pour lesquels le cours d'histoire constituait le moment de discussion d'un passé douloureux, et de mise en récit pour le présent et l'avenir.

Ses recherches ont d'abord porté sur l'histoire de l'Algérie avant son indépendance et plus précisément sur la question du pluralisme au sein du nationalisme algérien.
Ses recherches, toujours menées avec témoins, ont donné lieu à plusieurs ouvrages et de nombreux articles scientifiques, notamment une biographie d'Ali Boumendjel, militant nationaliste assassiné durant la Bataille d'Alger et dont la mort avait provoqué la première grande mobilisation, en France, contre la torture. Malika Rahal travaille aujourd'hui également sur les questions de politique et de violence dans l'Algérie contemporaine.

Face à une demande sociale forte de part et d'autre de la Méditerranée, Malika Rahal répond à des sollicitations médiatiques, associatives ou scolaires, pour discuter des questions de conflit, de mémoires et du rôle de l'histoire dans la constitution des sociétés.

Malika Rahal a écrit de façon plus personnelle sur le rapport à l'histoire récente de la France et de l'Algérie de sa propre génération d'enfants de l'immigration. Elle est régulièrement invitée pour des conférences en Europe, en Afrique du Nord et en Amérique du Nord.

Enfin, elle cherche à dépasser le face-à-face franco-algérien, souvent inhibant dans l'écriture de l'histoire, par des initiatives réunissant chercheurs maghrébins, européens et américains autour de rencontres scientifiques ou d'écritures partagées. Certains écrits sont rendus visibles sur son carnet de recherche en ligne en français, anglais et arabe: Textures du temps/حبكات الزمن.


Pour en savoir plus sur la lauréate :

http://www.chouf-chouf.com/actualites/malika-rahal-ali-boumendjel-une-affaire-francaise-une-histoire-algerienne

L'intervention de 2012 à Sciences Po: https://www.youtube.com/watch?v=bG7SOcEhrRw

Et la version enrichie sur la plateforme SAM: http://www.sam-network.org/video/l-historiographie-algerienne-depuis-1962-1ere-partie

Sinon une émission de Médiapart également en 2012: http://www.dailymotion.com/video/xrq918_l-algerie-aujourd-hui-construire-l-espoir-france-algerie-sur-mediapart_news


fawzia ffm

Le Fonds pour les Femmes en Méditerranée a été créé en janvier 2008, à l'initiative de femmes engagées depuis plusieurs dizaines d'années pour les droits des femmes dans la région méditerranéenne.
Partant de leurs expériences de recherche de subventions pour leurs projets ou ceux d'autres associations, elles ont estimé nécessaire de fonder une structure dévouée à apporter un soutien financier au mouvement pour l'émancipation des femmes dans les 21 pays de la Méditerranée. Depuis 2009 le Fonds pour les Femmes en Méditerranée a soutenu 120 projets dans 19 pays de la région.

En plus d'un soutien financier le FFMed organise pour les jeunes femmes des Formations Féministes en Intelligence collective destinées à consolider leur capacités personnelles, renforcer leur l'estime de soi, faire valoir l'intelligence collective (capacité à travailler ensemble et gérer les conflits). Quatre-vingt représentantes associatives ont déjà été formées dans 3 pays Méditerranéen (France, Algérie, Maroc).

Enfin à chaque fois que les situations urgentes l'exigent, le FFMed met en place des espaces de réflexion stratégiques qui facilitent le dialogue entre associations de femmes d'un même pays et qui permettent de mettre au point des stratégies communes (Tunisie, Algérie, Egypte, Syrie, Libye).

Le FFMed se réfère dans ses activités à une éthique basée sur les principes d'égalité, de laïcité, de respect de l'être humain et de l'environnement ainsi que d'engagement​ ​pour​ la paix. Il a établi des partenariats avec l'ONU Femme, Urgent Action Fund, OAK fondation, Mama Cash, Euro Mediterranean Foundation for Human Rights Defenders...).

Pour en savoir plus sur le Fonds pour les Femmes en Méditerranée:

http://www.medwomensfund.org/
http://www.annalindhfoundation.org/members/fonds-pour-les-femmes-en-mediterranee
https://www.youtube.com/watch?v=J6_wGxLew80


sally bennacer

Celle qui a déclaré «J'ai horreur qu'on dise de moi que j'ai eu de la chance. Pour réussir, j'ai travaillé dur. Seul le mérite paie», dirige depuis 2002 ART and BLIND, une société en pleine expansion spécialisée dans l'aménagement intérieur et extérieur, la vente et la pose de stores, volets, placards et cloisons. ART and BLIND vient d'ouvrir une agence à Paris 12e, s'ouvre sur l'Algérie et compte se développer de manière plus élargie à l'international. Sally Bennacer est arrivée d'Algérie à Vitry-sur-Seine (94) à l'âge de sept ans. Avant de diriger ART and BLIND, elle avait travaillé chez un fabricant de stores et volets pendant qu'elle suivait une licence de psychologie en cours du soir.
En plus de son activité de chef d'entreprise, Sally Bennacer met son expérience au service des jeunes des quartiers populaires qui souhaitent se lancer dans l'entrepreneuriat. Elle a ainsi créé l'association Entreprendre en Val-de-Marne. Elle partage aussi son expérience avec les élèves des écoles de la Deuxième chance de la région parisienne. En 2012, elle a été nommée au Conseil National des Villes, dont la mission est de conseiller le gouvernement sur l'élaboration de la politique nationale des villes et du développement social urbain.
Sally Bennacer est lauréate du concours Talents des Cités 2002, qui récompense, sous l'égide du ministère de la Ville et du Sénat, les entrepreneurs des quartiers populaires, du Prix de l'Artisanat au féminin de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat du Val-de-Marne, du Prix de la Convention France-Maghreb en 2003, du Prix du Mérite de l'Association des Femmes algériennes Chefs d'Entreprise (SEVE). Elle vient d'être décorée de l'Ordre du Chevalier du Mérite qui lui a été remis par Mr Claude Bartolone, Président de l'Assemblée Nationale, le 13 avril 2015.

Pour en savoir plus sur la lauréate :
Quand Sally rencontre le succès Chef d'entreprise Magazine | N°69 – 01/06/2012
Sally Bennacer, 38 ans, chef d'entreprise Le Point | 17/01/2007
Partie de nulle part, « comme Bernard Tapie » Le Parisien | 25 Janvier 2015
Ces africaines chef d'entreprises Jeune Afrique | 07 mars 2005

http://www.dailymotion.com/video/x13j9w3_art-and-blind-fabricant-installateur-amenagement-et-decoration_lifestyle
https://www.youtube.com/watch?v=bjrqLrdFxig


Leila LEJARD photo 003


L'entreprise de Leila Bennikous, les Établissements KBS, est de plus en plus sollicitée par des entreprises françaises afin de les aider à réussir leur implantation en Algérie. Dans cette optique, Leila aide actuellement Le Réseau Agora des dirigeants (composé de dirigeants d'entreprises établies ou innovantes) à créer l'Agora des Dirigeants France-Algérie dont la première édition aura lieu en Octobre 2015 http://www.agoradirigeants.com
L'objectif recherché est de favoriser l'implantation en Algérie des entreprises françaises qui exportent déjà vers ce pays.

Leila et sa société ont par ailleurs créé une plateforme virtuelle 3D dénommée ITSAL (www.itsal.net) qui a été mise à la disposition des élèves et des professeurs de l'Ecole Nationale Polytechnique afin de leur permettre de communiquer et de partager des documents, de bénéficier de conférences et de cours modernes. Des chefs d'entreprise étrangers et algériens apportent leur expérience aux étudiants à travers la plateforme ITSAL.

 


samta benyahia

Samta Benyahia est née à Constantine. Diplômée de l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, de l'Université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis, et de l'École des Beaux-Arts d'Alger où elle a aussi enseigné. L'artiste a exposé entre autres au Fowler Museum à Los Angeles, à l'Institut Français d'Oran, Art in Général à New York, Mahrem à Santralistanbul et plus récemment à Art Sawa à Dubaï et au Qatar. Elle a aussi participé à divers évènements à travers le monde tels la 50ème biennale de Venise et la biennale de Bamako, à La Force de l'Art (au Grand Palais à Paris), à la biennale de Gwangju en Corée du Sud et la biennale de Shenzhen en Chine. Voir la liste des expositions sur son site. Démarche créative et recherche plastique à la pointe de l'art contemporain, et très imprégnée d'une culture des deux rives.
Elle propose ainsi une lecture culturelle dialogique qui tient compte des influences réciproques et incite à la découverte. Par son art (expositions, publications, entretiens, résidences) et le rayonnement mondial de ses créations elle met en valeur cette double culture.

 
Pour en savoir plus sur la lauréate :
http://samtabenyahia.com/
PAGE, Algériades (bitly/shorten) : http://bit.ly/1dDCyMz
Entretien ample et passionnant (en anglais) : http://islamicartsmagazine.com/magazine/view/silent_synchrony/
http://taxiphen.blogspot.fr/2011/12/benyahia-samta-artiste-plasticienne.html

 

mamia bretche2

Oranaise, venue en France en 1979. Après des études supérieures de langues et de civilisation à Paris (licence d'anglais, diplômée de l'Institut des Langues Orientales - INALCO), Mamia Bretesché a suivi une formation pratique en Arts plastiques à Berlin, complétée ensuite par une formation théorique en histoire générale de l'art et en art contemporain à l'école du Louvre ainsi qu'une formation en scénographie et photographie.
Présidente et membre fondateur d'associations culturelles en France et à l'étranger, elle réalise des expositions pour les artistes et les entreprises.

La galerie, fondée en 2001 « continue son exploration des champs de l'art contemporain tels que l'art vidéo et l'art numérique, la photographie, ainsi que les arts plastiques. » / « La galerie développe en parallèle avec les institutions et le public des projets innovants mettant en scène les habitants du quartier et les collectivités. » (site officiel).

Son travail de galeriste : Mamia Bretesché découvre et expose des artistes des deux rives, fait leur promotion (biennales, foires internationales, festivals), comme elle a réalisé la première exposition personnelle de Massinissa Selmani, primé à La biennale de Venise 2015. Elle mène une réflexion importante sur le statut des artistes et la place de l'art en Algérie. A une démarche qui est soucieuse du rôle de l'art dans le développement économique du pays et dans le dialogue entre les rives.

Pour en savoir plus sur la lauréate :

Mamia Bretesché galerie, 77 rue Notre Dame de Nazareth 75003 M° Réaumur Sébastopol (ART contemporain, dessins, peintures, graphismes, photographies, vidéos, etc. Et réseau de liens en Algérie, en France et à l'étranger).

Site de la galerie (bilingue anglais-français):

http://www.mamiabreteschegallery.com
Présentation de la galerie sur le site du Mois de la Photo: http://moisdelaphoto-off.org/2014/lieux/191/mamia-bretesche-gallery


Sally

Marie-Aude Labrosse, 38 ans, est titulaire d'un DESS de Négociateur Trilingue en Commerce International. Après des études à la fois en France, en Espagne et en Irlande, elle réalise une carrière professionnelle à l'international en Espagne (3 ans), au Mexique (quatre ans), et enfin, en Algérie (trois ans). A son retour en France en 2012, elle co-fonde une structure professionnelle, interface entre les deux rives : un cabinet de conseil en recrutement et formation, ITN (International Talents Network) en France et en Algérie. Voir : http://www.talents-network.com/lancement-en-algerie.html
C'est motivée par le désir d'intervenir sur le cours du réel qu'elle s'est engagée dans des projets ainsi novateurs et porteurs de sens.

C'est le hasard d'une rencontre avec Amina Kara, son actuelle associée (de nationalité algérienne, diplômée d'EHEC Alger, puis de Toulouse Business School), et le constat de l'absence de structures pour accompagner les Algériens ayant étudié en France et favoriser l'emploi de ces jeunes en Algérie, qui mèneront à la création d'ITN. Cette entité va organiser, depuis 2012, des événements destinés à mobiliser les divers acteurs du monde économique autour de cette thématique et à proposer une interface entre recruteurs et jeunes diplômés et cadres algériens candidats au retour.

En Algérie, une rencontre annuelle est organisée sur le thème du retour des compétences algériennes, en présence de grandes entreprises, de représentants d'institutions, de chercheurs et d'algériens diplômés de l'étranger. En France, ce sont trois salons du recrutement spécial Algérie (les Forum ITN Emploi) organisés à Paris et Lyon entre 2014 et 2015. Voir : http://www.talents-network.com/forum-itn-emploi.html

Fin 2015 sera organisée à Alger une nouvelle rencontre sur ces sujets et la quatrième édition du Forum Emploi se tiendra au mois d'avril 2016 à Paris. ITN veut devenir l'interface privilégiée des entreprises souhaitant recruter des profils internationaux (PME, groupes, multinationales), en proposant des prestations de recrutement sur mesure, des événements RH et un portail emploi spécialisé : http://talents-network.sitederecrutement.com/cv

 Pour en savoir plus sur ITN et la lauréate:
https://www.youtube.com/watch?v=0ZbHj8Chhio
https://www.youtube.com/watch?v=hb-mBukaxds


Souad Massi


Issue d'une modeste famille kabyle de mélomanes. Les événements noirs des années 1990 et en particulier le couvre-feu rendant la carrière d'artiste quasiment impossible, Souad suit des études d'urbanisme et devient ingénieure. Menacée, elle fuit Alger pour s'installer avec sa famille en Kabylie où elle travaille pour un cabinet d'architecture. À partir de 1989, elle se produit sur scène à Alger au sein du groupe hard-rock Atakor, le groupe enregistre une cassette qui rencontre un grand succès. Souad abandonne alors l'urbanisme pour se consacrer à la chanson.

En 2003, Universal lui donne l'occasion d'enregistrer un second album Deb. Dar djedi est un joyau écrit il y a des années alors que sa famille quittait Alger pour s'installer en Kabylie. En 2005, Souad met au monde son premier bébé et passe quelques semaines à Tahiti avant de réaliser son troisième album, Mesk Elil.

Le quatrième album Ô Houria est enregistré à Astaffort, dans le studio de Francis Cabrel qui signe un duo avec Souad, et sort le 8 novembre 2010. Il a une coloration rock assez forte mais garde les couleurs des racines de Souad avec des ballades.Souad Massi mêle des styles aussi variés que le folk-rock, le chaâbi, la musique arabo-andalouse à des textes très personnels, souvent empreints de poésie et de nostalgie. Elle chante la plupart du temps en arabe algérien, parfois en français, et quelquefois en anglais et en langue berbère, employant souvent plusieurs langues dans la même chanson.

Depuis 2011, Souad Massi chante au sein de la formation "Les chœurs de Cordoue", qu'elle a créée avec le guitariste Eric Fernandez. Un hommage à la ville de Cordoue qui fut la capitale mondiale de la culture, mêlant les arts des Chrétiens, Musulmans, Juifs et Athées dans la tolérance et le partage. Souad Massi vient d'enregistrer un dernier album, El Mutakallimun .

Prix et distinctions
•2006 : Victoires de la musique pour l'album musiques du monde de l'année
•2011 : Grand Prix des musiques du monde de la Sacem

Pour en savoir plus sur la lauréate :
http://www.chouf-chouf.com/actualites/souad-massi-se-confie-a-chouf-chouf/