Algérie : la Constitution, Bouregaa et la Covid-19

L’actualité de la semaine a été marquée par un événement majeur relatif au référendum sur la Constitution, les autorités ont annoncé un taux de participation de 23,7%, et un résultat de 60% en faveur du oui à la nouvelle Constitution. Cependant, l’actualité a été vite rattrapée par la triste nouvelle de la disparition du révolutionnaire Lakhdar Bouregaa, une nouvelle qui a secoué les algériens. Tout cela se passe au moment où le nombre de cas de contamination de la Covid19 monte en flèche. 

Le référendum et notamment le taux de participation jugé « très faible » a suscité beaucoup de réactions et de lectures. Les analystes sont quasi unanimes à faire le constat d’échec du processus engagé par le pouvoir, ils ne feignent pas d’afficher néanmoins leurs craintes quant à l’évolution de la situation politique et socio-économique du pays.

Dans une contribution intitulée « Leçons provisoires du scrutin du 1er Novembre 2020 » publiée sur Facbook, le sociologue Lhouari Addi, a souligné que les chiffres annoncés par les autorités cette fois-ci signifient « que le régime reconnaît que sa base électorale ne pèse que 14,3% des votants et que 85,7% du corps électoral ne soutiennent pas le régime ».