Un engagement sans faille, militant et professionnel, pour faciliter l’accès à l’éducation et la formation des jeunes handicapés mentaux de la région Bouzeguène (w. de Tizi Ouzou) : tel est le parcours associatif de Baya Hamoum, jeune médecin généraliste de trente ans. Fraîchement diplômée de l’université Mouloud Mameri de Tizi Ouzou, Baya Hamoum présente, pour son jeune âge, un long parcours de militante associative, couronné de plusieurs réalisations. En 2007, alors qu’elle était encore étudiante, elle s’est engagée dans l’association TUJYA (association universitaire de sensibilisation et d’information médicale).

En tant que chef de projet au sein de l’Association des handicapés et de leurs amis (AHLA) de Bouzguène, qu’elle a intégrée en 2008, elle a inscrit une première réalisation à sa longue liste de succès. Sous son impulsion, AHLA a créé son propre Centre médico-pédagogique (CMP) pour aider et soutenir les enfants porteurs d’un handicap mental afin d’accéder à l’éducation et à la formation. En partenariat avec des ONG internationales, tel que Handicap international et la Fondation de France, l’AHLA de Bouzeguène a lancé, entre 2009 et 2012, une série de projets relatifs à l’Education pour tous et un service d’aide par le travail.
Depuis 2012, Baya HAMOUM est Secrétaire générale de l’association AHLA et membre du comité de pilotage du programme PCPA, chargée du projet d’appui à l’inscription scolaire avec le concours de l’Ambassade de France.

Visiter la page facebook de l'AHLA

Il faut être armé d’une volonté inébranlable pour s’attaquer au problème du SIDA dans un pays où le seul fait d’en parler était, il n’y a pas très longtemps, considéré comme tabou. Pourtant, c’est le combat que mène depuis quelques années Mohamed GUEMMAMA, jeune médecin spécialiste et également journaliste.
C’est un exemple de courage et de motivation que présente cet homme de 33 ans, né à Tamanrasset. Après les longues études de médecine, à l’Institut des sciences médicales d’Alger, et l’obtention du diplôme de Néphrologue, Mohamed GUEMMAMA a suivi une formation de Rédacteur- reporteur qui lui a permis de devenir présentateur du journal Amazigh (version Targui) à la télévision nationale. Urgentiste médicochirurgical à l’hôpital de Tamanrasset, son engagement associatif l’a conduit à de nombreuses activités et de multiples responsabilités.

Président de l’association Green Tea, de lutte contre le Sida et la drogue, Mohamed GUEMMAMA est, depuis 2007, le chargé de communication de l’Académie de la société civile algérienne. Il est également Coordinateur centrale du réseau d’association « Tanmya » de sa région natale Tamanrasset et membre du réseau national de lutte contre le Sida.
Dans le cadre de son activité associative à la tête de Green Tea, il a lancé le projet «Tigza» qui porte sur la création de trois clubs d’animation et de prévention contre la drogue et la toxicomanie dans les milieux de jeunes.

Après l'obtention d'un D.S en gestion des entreprises à l'Institut international de management d'Alger, Yasmine BOUCHENE s'est lancée dans des travaux de rédaction auprès du quotidien francophone El Watan où elle a écrit des articles pour l'édition web, puis de Jam mag, et enfin de Vinyculture.
Très intéressée et convaincue par le potentiel des nouvelles technologies et des nouveaux médias, cette jeune « rédactrice 2.0 » a co-fondé le magazine Jam-bag, spécialisé dans les nouvelles technologies. Elle s'est ensuite orientée vers une brève carrière radiophonique à Radio Alger chaîne 3, toujours en utilisant les supports web -son outil de prédilection- comme moyen de communication, de rassemblement et de partage culturel : elle y a animé l'émission « lifet.net », une chronique autour du web.
Elle est aujourd'hui responsable du pôle web de la société de design interactif Intowaves mais reste très investie dans les activités de Vinyculture pour lequel elle rédige régulièrement des articles.

C'est en qualité de co-fondatrice du webzine Vinyculture que Yasmine BOUCHENE interviendra sur le thème « Médias en mouvement en Algérie » lors de la rencontre-débat organisée le 12 novembre 2013 à la Mairie du XVIIe arrondissement de Paris ainsi que sur le thème « Cinéma et audio-visuel, vers de nouvelles compétences et de nouveaux métiers », le 13 novembre 2013 à Montreuil.
Favoriser l'accès à la culture et les rencontres autour de la culture à travers l'utilisation des nouveaux médias, tel est le principal objectif de vinyculture.com, un magazine en ligne dédié aux activités culturelles et à l'information culturelle en Algérie. Consciente de l'importance de réconcilier les citoyens avec les lieux historiques et culturels de l'Algérie, Yasmine BOUCHENE a mis en œuvre ce projet qui est déjà une réalisation prometteuse.

De fil en aiguille, le projet VinyWaves, pendant événementiel de Vinyculture, a vu le jour. Des sorties aux musées et autres sorties découvertes ont ainsi été organisées à l'intention des lecteurs du site et de leurs proches pour promouvoir les échanges entre personnes dont l'âge, les parcours sont variés. Aujourd'hui, de nouveaux projets sont à l'essai : des ateliers sont organisés depuis peu à destination d'enfants, issus notamment de milieux défavorisés dans le but de leur faire découvrir un nouvel art (le conte, la poterie, la calligraphie), et de faire naître ainsi des vocations.

Visiter le site web de Vinyculture

belasli karimaAprès l'obtention d'un diplôme en sciences de journalisme et de l'information et plusieurs expériences dans les médias dits « traditionnels » (APS, ENTV, Minbar El Djamiaa, Mawid Hawa, le magazine BTP Algérie) et dans diverses entreprises (Coopérative Maghreb de la productionAudio-visuelle, l’entreprise Conception Documentaire et Spots Publicitaires ), Karima Belasli a mis ses compétences en matière de rédaction, d'investigation et d'expression au service de l'association « femmes en communication ». Et en 2009, « FEC » a lancé la web radio « Voix de femmes » où Karima BELASLI exerce ses talents de journaliste. Parallèlement à ses activités professionnelles, Karima BELASLI est également engagée sur d'autres thématiques dans le milieu associatif : elle a été membre de l’association des diabétiques de la wilaya de Tizi- Ouzou ainsi que de l'association SIDRA.

Karima Belasli interviendra en qualité de membre de l'association Femmes en communication lors des Rencontres-débats :
« Médias en mouvement en Algérie », le 12 novembre 2013 à Paris.
« Cinéma et audio-visuel, vers de nouvelles compétences et de nouveaux métiers », le 13 novembre à Montreuil
« Jeunesses actrices de transformations sociales : vers de nouvelles formes d'expression et de prises de parole », le 14 novembre à Nanterre

Femmes en communication défend avec ferveur le droit des femmes à exercer leur citoyenneté et mène en ce sens plusieurs actions. « FEC »organise régulièrement des débats qui questionnent les représentations et la place des femmes dans la société algérienne.
L'association publie régulièrement des dossiers sur ces questions mais également des nouvelles rédigées par des femmes afin de leur offrir une plus grande visibilité. L'exercice des droits des femmes passe par plusieurs canaux : arts, médias, engagement associatif, artisanat, et FEC essaie de donner la parole aux femmes qui agissent dans ces domaines.
La clé pour un plus grand poids des femmes dans la société algérienne réside dans l'utilisation des nouveaux médias, c'est pourquoi FEC a mis en place des formations à destination des femmes visant à leur donner des outils sur l'audionumérique.

voix de femmesLa web radio « Voix de femmes » est l'un des projets qui sera présenté au cours du festival Algérie en Mouvement. Cette web radio, lancée en 2009, présente une riche grille de programmation (reportages, portraits, entretiens) sur la thématique des droits de la femme et a plus de 600 émissions à son actif. Elle a également pour objectif de mettre en valeur les compétences des femmes sur le marché du travail: elle a ainsi permis à 16 femmes d'obtenir un emploi en créant des postes en son sein (journalistes...). Aujourd'hui le principal défi de la radio est le renforcement des capacités professionnelles.

La création d'un blog dédié aux questions des droits des femmes est un projet novateur dont l'initiatrice est Karima BELASLI. Ce blog, qui s'intitulera « Entre femmes » entend mettre à disposition des jeunes femmes célibataires un espace d'expression et d'échange d'idées autour des problématiques liées au statut compliqué de la jeune femme célibataire dans la société algérienne : inégalités, harcèlement, et cadre législatif seront les thèmes traités sur ce blog.

Après l'obtention d'un diplôme en sciences de journalistime et de l'information et plusieurs expériences dans les médias dits « traditionnels » (APS, ENTV, Minbar El Djamiaa, Mawid Hawa, le magazine BTP Algérie) et dans diverses entreprises (Coopérative Maghreb de la productionAudio-visuelle, l’entreprise Conception Documentaire et Spots Publicitaires ), Karima Belasli a mis ses compétences en matière de rédaction, d'investigation et d'expression au service de l'association « femmes en communication ». Et en 2009, « FEC » a lancé la web radio « Voix de femmes » où Karima BELASLI exerce ses talents de journaliste. Parallèlement à ses activités professionnelles, Karima BELASLI est également engagée sur d'autres thématiques dans le milieu associatif : elle a été membre de l’association des diabétiques de la wilaya de Tizi- Ouzou ainsi que de l'association SIDRA.

 

Karima Belasli interviendra en qualité de membre de l'association Femmes en communication lors des Rencontres-débats :

« Médias en mouvement en Algérie », le 12 novembre 2013 à Paris.

« Cinéma et audio-visuel, vers de nouvelles compétences et de nouveaux métiers », le 13 novembre à Montreuil

« Jeunesses actrices de transformations sociales : vers de nouvelles formes d'expression et de prises de parole », le 14 novembre à Nanterre

 

Femmes en communication défend avec ferveur le droit des femmes à exercer leur citoyenneté et mène en ce sens plusieurs actions. « FEC »organise régulièrement des débats qui questionnent les représentations et la place des femmes dans la société algérienne.

L'association publie régulièrement des dossiers sur ces questions mais également des nouvelles rédigées par des femmes afin de leur offrir une plus grande visibilité. L'exercice des droits des femmes passe par plusieurs canaux : arts, médias, engagement associatif, artisanat, et FEC essaie de donner la parole aux femmes qui agissent dans ces domaines.
La clé pour un plus grand poids des femmes dans la société algérienne réside dans l'utilisation des nouveaux médias, c'est pourquoi FEC a mis en place des formations à destination des femmes visant à leur donner des outils sur l'audionumérique.

 

La web radio « Voix de femmes » est l'un des projets qui sera présenté au cours du festival Algérie en Mouvement. Cette web radio, lancée en 2009, présente une riche grille de programmation (reportages, portraits, entretiens) sur la thématique des droits de la femme et a plus de 600 émissions à son actif. Elle a également pour objectif de mettre en valeur les compétences des femmes sur le marché du travail: elle a ainsi permis à 16 femmes d'obtenir un emploi en créant des postes en son sein (journalistes...). Aujourd'hui le principal défi de la radio est le renforcement des capacités professionnelles.

 

La création d'un blog dédié aux questions des droits des femmes est un projet novateur dont l'initiatrice est Karima BELASLI. Ce blog, qui s'intitulera « Entre femmes » entend mettre à disposition des jeunes femmes célibataires un espace d'expression et d'échange d'idées autour des problématiques liées au statut compliqué de la jeune femme célibataire dans la société algérienne : inégalités, harcèlement, et cadre législatif seront les thèmes traités sur ce blog.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Sous-catégories