Bannière du Festival Algérie en Mouvement

Un engagement sans faille, militant et professionnel, pour faciliter l’accès à l’éducation et la formation des jeunes handicapés mentaux de la région Bouzeguène (w. de Tizi Ouzou) : tel est le parcours associatif de Baya Hamoum, jeune médecin généraliste de trente ans. Fraîchement diplômée de l’université Mouloud Mameri de Tizi Ouzou, Baya Hamoum présente, pour son jeune âge, un long parcours de militante associative, couronné de plusieurs réalisations. En 2007, alors qu’elle était encore étudiante, elle s’est engagée dans l’association TUJYA (association universitaire de sensibilisation et d’information médicale).

En tant que chef de projet au sein de l’Association des handicapés et de leurs amis (AHLA) de Bouzguène, qu’elle a intégrée en 2008, elle a inscrit une première réalisation à sa longue liste de succès. Sous son impulsion, AHLA a créé son propre Centre médico-pédagogique (CMP) pour aider et soutenir les enfants porteurs d’un handicap mental afin d’accéder à l’éducation et à la formation. En partenariat avec des ONG internationales, tel que Handicap international et la Fondation de France, l’AHLA de Bouzeguène a lancé, entre 2009 et 2012, une série de projets relatifs à l’Education pour tous et un service d’aide par le travail.
Depuis 2012, Baya HAMOUM est Secrétaire générale de l’association AHLA et membre du comité de pilotage du programme PCPA, chargée du projet d’appui à l’inscription scolaire avec le concours de l’Ambassade de France.

Visiter la page facebook de l'AHLA