Le 12 novembre 2014 à 19 heures au 11ème Art 9 rue Camille Desmoulins 75011 Paris, à 3 mn du Métro Voltaire. Possibilité de diner sur place avec formule spéciale. Inscription obligatoire ici.

L’histoire des Européens d’Algérie –les Pieds-noirs- est encore l’objet de tabous ; la question des résistances pieds-noires à l’OAS en est un. S’appuyant sur des travaux dispersés de diverses disciplines et  des témoignages de Pieds-noirs, Bernard Zimmermann fait le constat qu’il y a bien eu des résistances pieds-noires à l’OAS, résistances multiformes, manifestées dans tous les milieux de la société européenne de la colonie, dont la dénomination de « libéraux » ne rend pas compte avec exactitude. Ce constat va à l’encontre d’idées reçues persistantes sur les Pieds-noirs.

Cet essai tente d’éclairer l’origine de représentations réductrices, pointe la part de responsabilité du silence des historiens et note les conséquences de cet abandon de terrain aux Ultras de l’Algérie française qui, jusqu’à nos jours, tentent de faire des Pieds-noirs et de leurs enfants un fond de commerce politique et pèsent sur les relations franco-algériennes. Il donne surtout la parole à ceux qui sont restés des invisibles de l’histoire jusqu’à nos jours.

Zimmermann

Bernard Zimmermann est né à Oran dans une famille installée en Algérie depuis quatre générations. Il y a été instituteur dans un village jusqu’en 1966. En France, après des études de géographie, il a enseigné avant d’animer une association interculturelle en banlieue parisienne.

Les résistances pieds-noires à l’OAS, L’Harmattan, 2014

 

vague democratique arabeEn 2011, les partis islamistes se sont imposés comme les acteurs incontournables de la vague démocratique arabe, remportant les élections en Tunisie et en Égypte, mais aussi au Maroc. Le coup d’État militaire qui a destitué Mohamed Morsi, premier Président démocratiquement élu en Égypte, n’a pas remis en cause l’importance de l’islamisme politique comme alternative aux régimes autoritaires dans la région. Ce que beaucoup d’Européens ont des difficultés à accepter.

Dépasser la question islamique est essentiel pour que l’Europe puisse appuyer la transition politique dans les pays arabes, tout en acceptant qu’un Sud Méditerranée démocratique soit, selon toutes probabilités, moins européen et moins pro-occidental. C’est vital aussi pour l’avenir même des démocraties européennes : des secteurs significatifs de leur opinion publique sont anti-islamistes parce qu’ils ont d’énormes préjugés à l’égard de la religion musulmane et des communautés islamiques qui vivent sur leur territoire, y voyant une atteinte à la conception malheureuse qu’ils ont de leur identité nationale.

Partie prenante des relations entre l’Union européenne et les pays du Sud Méditerranée, d’abord dans le cadre des réseaux euroméditerranéens, puis comme Directeur de l’Institut d’Études de Sécurité de l’Union européenne, Álvaro de Vasconcelos nous aide à comprendre comment l’ignorance des Européens à l’égard de l’islamisme politique est un obstacle à une politique éclairée, de soutien aux mouvements démocratiques dans les pays arabes. Ce livre porte un regard original sur des crises aussi marquantes que celle du 11 septembre ou des caricatures de Mahomet, sur le choc des civilisations et l’islamisme politique, sur les motifs qui ont conduit des dirigeants européens à soutenir des dictateurs comme Ben Ali et Moubarak, ou encore sur les initiatives européennes, depuis le processus de Barcelone jusqu’à l’Union pour la Méditerranée.

A propos de l'auteur:

Alvaro de Vasconcelos, dirige des projets sur les transitions démocratiques au sein de l’Arab Reform Inititiave. Ancien directeur de l’Institut d’Études de Sécurité de l’Union européenne.

Editions l'Harmattan
ISBN : 978-2-343-02132-4
Prix: 20,90€

 


fantome de laura trouvailles litterature« Quels pêchés ai-je donc commis pour mériter tant de douleurs ? La vie est faite de souffrances et de douleurs, elles s’estompent progressivement et un bonheur vient les remplacer en vous explosant intempestivement dans le coeur et dans le ventre, vous illuminant les yeux et la vie tel un feu de mille artifices... »
Avec Les fantômes de Laura, l’auteur nous transporte de l’Alsace aux étendues désertiques du Sahara et nous emmène sur la terre de Saint-Augustin. Sur fond d’humour, de poésie et de plongées historiques, il nous fait voyager de l’Australie des Aborigènes au Canada des Acadiens pour nous faire vivre l’histoire d’un amour que la haine et les fantômes s’acharneront à détruire.

A propos de l'auteur:

Né en Algérie, ingénieur en Génie Pétrolier, Karim Bekkour exerce sur des chantiers de forage puis enseigne dans une école d’ingénieurs. Il s’installe en France en 1986 et, après un Doctorat en Mécanique des Fluides, entame une carrière dans l’enseignement supérieur et la recherche. Féru de cinéma et de littérature, dans les moments de loisir que lui abandonnent ses activités scientifiques, il s’adonne avec délectation au plaisir solitaire de l’écriture. Avec Les fantômes de Laura, il signe son premier roman.

Editions Edilivre
ISBN : 9782332509499


napoleon iii abd el kaderLe Comte Eugène de Civry dédie son ouvrage Napoléon III et Abd-El-Kader, Charlemagne et Witikind, écrit en 1853, à l'Impératrice Eugénie. Il y propose une étude historique et politique de l'émir Abd-El-Kader en faisant une analogie entre ses liens avec Napoléon III et les liens qu'ont eus Charlemagne et Witikind.

A propos de l'Emir Abd-El-Kader



Florence Dosse présente dans cette vidéo son ouvrage Les héritiers du silence, enfants d'appelés en Algérie.

L'auteur, dont le père a lui même fait parti des "appelés", ces jeunes hommes de 20 ans partis faire leur "service militaire" outre méditerranée, a décrypté la façon dont s'est constitué ce silence autour de la Guerre d'Algérie dans l'entourage des appelés. Au lendemain de la guerre, qui n'était alors pas nommée en tant que telle, les informations sur les atrocités qui ont eu lieu pendant la guerre n'étaient quasiment pas relayées par les journaux, ceci n'a donc pas incité les familles à poser des questions aux appelés sur leur vécu. De même, les appelés n'ont pas eu l'occasion d'exprimer le traumatisme vécu dans des associations d'anciens combattants qui n'ont pas su recueillir leur parole et les écouter. Les appelés n'ont également pas exprimé leurs sentiments dans les lettres écrites aux familles sur le front, de peur de les inquiéter. Il n'y a donc finalement que peu de traces du vécu de ces hommes. Florence Dosse a ici souhaité restituer cette "mémoire silencieuse" en recueillant les témoignages de ces familles.

En savoir plus sur l'ouvrage.

Source : Youtube

sociologie politique du maroc
"Les travaux actuels sur le monde arabe font toujours la part belle à la montée de l'islam politique dans le monde arabe et en particulier au Maghreb. Comment, dans ce contexte, le Maroc peut-il s'adapter au vaste bouleversement de la globalisation des révolutions arabes ?".
Sociologie politique du Maroc : la raison d'Etat constitutionnelle analyse les processus de métissages culturels et politiques à l'oeuvre dans la société marocaine.

A propos de l'auteur :

Nasser Suleiman-Gabryel est chercheur en sciences politiques comparées et en philosophie à l'IEP d’Aix en Provence et à l'Université de Genève. Investi dans les projets de solidarité, il est également conseiller de la Fondation Hélios pour le dialogue et le développement. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont Pour un dépassement de la science politique identitaire, paru en février 2013.

Editions L'Harmattan
ISBN : 978-2-343-00582-9
Prix : 21,85€


Un an après les révolutions arabes, Vincent Geisser revient sur les événements qui ont bouleversé le Maghreb. La revue Tiers monde a à cette occasion consacré un dossier à cette thématique.

Plus d'information sur ce dossier.

Vincent Geisser est intervenu sur ce dossier sur France culture, dans l'émission "L'essai et la revue du jour" présenté par Jacques Munier.


Source : France culture

la main et le pétrin mohamed oubahliMohamed Oubahli propose dans cet ouvrage une histoire de l'alimentation et de la cuisine arabo-musulmane.

L'étude de Mohamed Oubahli se présente comme une contribution à la connaissance de l'histoire des usages alimentaires et des formes culinaires à base de céréales chez les Arabo-musulmans au Moyen Age (X°-XVII°).

Outre une description détaillées du contexte historique de l'Occident médiéval, sont étudiées les diverses formes alimentaires issues de la transformation des céréales, élément central de la cuisine méditerranéenne, ainsi que les procédés de leur fabrication : les farines et la meunerie, les fours et la boulangerie, les pains ordinaires et spéciaux, les galettes, crêpes et feuilletés. Un chapitre spécial est consacré à la cuisine à base de pain et un autre aux pâtes alimentaires et couscous.

Si cette étude ne concerne que l'Occident musulman, elle est également menée dans une perspective comparative plus large. Ainsi, l'intérêt est également porté sur des faits relatifs aux sociétés arabes occidentales concernant d'autres aires culturelles.