Bannière du Festival Algérie en Mouvement

Des ruelles escarpées du quartier mythique de  Sidi Lhouari,  en passant par le site historique de Santa Cruz, le patrimoine oranais n'a plus de secret pour elle. Agée  de 25 ans, Ismahène Lekhlifi multiplie les expériences associatives tout en poursuivant son cursus académique  à l'université de l’USTO (Oran). Fraichement diplômée en biologie moléculaire, elle s'est activement engagée dans les activités  associatives de sa région. Membre du collectif oranais "Stop Sida", ou encore de la web TV de l'institut français d'Oran, elle poursuit diverses formations dans les métiers d'animation d'ateliers de théâtre et d'écriture.

Dans la même continuité, elle occupe le poste de secrétaire générale au sein de l'association oranaise Bel Horizon, qui  a vu le jour en 2001, et qui défend depuis plus d'une décennie la réhabilitation et la sauvegarde du patrimoine historique oranais.

En plus de sa casquette de secrétaire générale, la jeune oranaise est guide touristique; une formation dispensée par la même association qui vise à inculquer et à "répandre la culture patrimoniale" au sein de la jeunesse oranaise, et algérienne plus généralement.

C'est ainsi qu' Ismahane Lekhlifi incarne cette jeunesse algérienne fougueuse et dynamique qui œuvre par le biais du tissu associatif à la promotion d'actions  citoyennes pérennes.

Visiter le site internet de Bel Horizon